Merci #dirtdevil

Ça m’a pris du temps à comprendre…

Que voulez-vous, une dépression, ça ramollit un peu le cerveau 😉

Mon blogue manquait de punch et de mots-clic.

Avec les réseaux sociaux, les attentes sont toujours plus élevées.

Il faut arrêter de penser comme une personne qui vit une dépression, mais plutôt comme un influenceur. Think big, dirait René…

La concurrence est féroce. Je vais donc élever mon niveau d’un cran.

La photo qui coiffe ce billet montre ma chienne Léa.

Elle, elle se crisse que je sois en dépression. Quand je pleure, elle ne juge pas, ne fuit pas. Je répète les mêmes affaires ? C’est pas le principe de Pavlov, ça ? Mon chien n’a aucun problème avec ça !

Elle a seulement besoin de sa marche quotidienne dans le #vieuxlongueuil et de sa ration de croquettes #thebluebuffalo.

Pour paraphraser Marc Bergevin, si tu veux de la loyauté, achète toi un chien.

Si, si, le beau Marc a vraiment dit ça en conférence de presse !

J’ai souvent dit que jouer du drum me faisait du bien, mais j’ai oublié l’essentiel.

C’est un drum de la marque #alesis avec 70 programmes différents. Comme ça, je peux répéter les mêmes affaires mais de manière différente, 70 manières différentes ! C’est pas #wonderful ça !!!

On voit que ça traîne un peu dans mon condo. Il y a aussi des poils de chien sur mon beau plancher presque flambant neuf. Preuve que je n’utilise pas assez souvent ma balayeuse de marque #dirtdevil.

C’est comme pour la vaisselle, je manque de discipline à l’occasion. #mauditedepression #paresseux #magnetoilecul

Je parle souvent de ma fille. Pour dire combien je suis chanceux de l’avoir dans ma vie.

Mais by the way, ma fille a un casque de gardien de but à vendre de marque #ccm. On l’aperçoit juste à côté de la causeuse sur laquelle est couchée Léa.

Ma fille va continuer d’être extraordinaire avec moi, mais elle serait bien contente de vendre son casque. Elle a dû en acheter un autre, meilleur, parce qu’elle joue juste trop au hockey avec des gars et que les slap shots l’atteignent souvent sur le casque. Avis aux intéressés.

J’allais oublier la tour de mon chat, à la droite de la photo. Il est supposé y faire ses griffes. Il se trompe parfois et s’attaque au sofa de marque #ikea.

Lui, il ne fait pas juste se crisser de ma dépression. Il se crisse pas mal de toute.

Quand je me lève angoissé, il miaule pour sortir dehors. Je le comprends.

Tant qu’on lui donne ses croquettes #iams, il est heureux.

Faudrait que j’essaie ça, des croquettes #iams… On ne sait jamais 😉

Sur ce, je m’en vais passer l’aspirateur dans mon salon et un peu dans ma vie… Merci #dirtdevil !

 

Publié par

ÉP Champagne

Humain de 51 ans. Né sous le nom d’Éric-Pierre Champagne, un 15 avril 1967. Parfaitement imparfait. Se pose beaucoup de questions et n’a pas toujours les réponses. Se demande justement où s’en va homo sapiens… Toujours dans le sens de l’évolution? Et quelle évolution? Actuellement en dépression et fait de « fucking » petits pas pour s’en sortir. Écrire et composer de la musique sont les deux choses qui me font le plus grand bien dans ces moments difficiles. En plus de faire du jogging. Sauf que je ne peux pas courir plusieurs fois par jour. Écrire et faire de la musique, si. Quand je ne suis pas en arrêt de travail, je suis journaliste. Mais aussi plein d’autres choses. Père de deux adultes, propriétaire d’un gros toutou et d’un chat, amant de la nature, de la musique, du jardinage, des randonnées en montagne, des balades en vélo, de milk shake préparés exclusivement à la laiterie La Pinte et amoureux de la vie, quand elle ne me tombe pas dessus, comme le ciel chez les Gaulois. Je ne suis pas à une contradiction près, j’ai quelques bibittes dans ma tête et autres blessures de l’âme, comme la majorité des habitants de cette planète. Mais dont la grande majorité, justement, ne veut tout simplement pas l’avouer. Préoccupé par l’avenir de la planète, mais surtout de l’avenir d’homo sapiens et celui des relations humaines. Parce que c’est ce qu’on est, après tout, des animaux sociaux. Encore un brin naïf, malgré plusieurs poils de barbe blancs et quelques cheveux aussi. Toujours envie de changer le monde, mais j’ai appris à la dure que les sauveurs n’existent pas. On fait juste notre petite contribution, pis c’est ben correct comme ça. Dans un premier temps, vous allez retrouver sur Homo sapiens mes textes, plutôt personnels, et mes compositions musicales, qui ne passeront pas à CKOI. Et j’en suis fort aise. Plus tard, pourquoi pas, on y retrouvera aussi des histoires qui font du bien. Des histoires d’humanité. Des histoires de héros ordinaires. De chevalier Jedi qui restent du côté lumineux de la Force et qui font le bien à petite échelle. Pour se rappeler qu’homo sapiens existe encore et que son avenir n’est pas nécessairement celui qu’on voit venir. Parce qu’être naïf, du moins un peu, me semble qu’on a encore besoin de ça, non?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s