Merveilleux Tommy Emmanuel

 

Je suis un fan fini de Tommy Emmanuel. Et fan de guitare, évidemment.

C’est un artiste méconnu du grand public, mais une star pour tous ceux qui sont passionnés de guitare.

Je l’ai vu deux fois en spectacle, une fois avec mon père et la deuxième fois, en septembre dernier avec mon fils.

Hyper talentueux, super sympa. Le genre de gars qui trippe à fond et qui sait qu’il est juste un maudit chanceux de vivre de sa passion en parcourant le monde.

Il n’est pas le seul guitariste talentueux, évidemment. Mais il a ce quelque chose qui fait en sorte qu’il a sa place parmi les grands, dont Chet Atkins, son mentor et son idole.

Un spectacle de Tommy Emmanuel, c’est voir un artiste qui fait littéralement corps avec son instrument.

Un spectacle de Tommy Emmanuel, c’est aussi, un peu, se réconcilier avec ce qu’il y a de plus beau chez homo sapiens. La passion, la sensibilité et l’envie de partager avec les autres.

Ce gars transpire l’amour. L’amour pour son instrument, bien sûr. L’amour pour la musique. L’amour pour les autres musiciens qu’il accueille généreusement avec lui et avec lesquels il partage de magnifiques moments sur scène. Et l’amour des autres.

Ça parait qu’il est juste heureux d’être devant nous et qu’il aime profondément l’humain.

Le soir où nous sommes allés le voir mon fils et moi, Patrick Norman était dans la salle et Tommy en a profité pour lui souhaiter un joyeux anniversaire et toute la salle a chanté bonne fête à Patrick. Un autre artiste méconnu. Un merveilleux guitariste, un peu victime de son répertoire à l’occasion. Mais un artiste, un vrai.

Et puis, pour Tommy, ça l’air facile, si facile.

Ça ne l’est pas évidemment. Quiconque joue un peu de guitare sait qu’il n’y a rien de facile en le voyant jouer. Il y a un talent exceptionnel, bien sûr, mais surtout des milliers d’heures de pratique. Des milliers ? Que dis-je… des centaines de milliers 😉

Un de mes profs de guitare m’a déjà dit que c’était 10% de talent et 90% de travail, même pour les plus grands.

Le talent fait en sorte que tu progresses évidemment plus vite. Mais si tu ne pratiques pas, ce talent ne servira à rien. Et il faut pratiquer en ta pour faire ce que Tommy Emmanuel fait.

En plus, il fait chier le Tommy avec ses osties de grandes mains. Tu le vois plaquer ses accords et ses doigts qui dépassent quand même le manche.

Moi, avec mes petites mains, mes doigts travaillent fort en ta pour faire mes accords barrés, entre autres.

Emmanuel compose. De l’excellent musique. Il fait aussi beaucoup de covers. Mais il a cette façon bien à lui de reprendre des classiques et d’en faire d’autres classiques. Il en fait des pièces uniques en y ajoutant une interprétation unique.

Comme cette reprise de Tears in Heaven d’Eric Clapton, que mon fils m’a envoyé cette semaine. Et qui me fait découvrir un guitariste russe que je ne connaissais pas.

Bref, homo sapiens n’est pas mort. Pas encore.

p.s. : Comme les Fêtes approchent, je vous invite aussi à écouter son sympathique album de reprises de plusieurs classiques de Noël. Ça nous change des reprises un peu quétaines qu’on voit apparaître régulièrement chaque année. La photo a été prise au spectacle de Tommy Emmanuel à Montréal, en septembre dernier.

p.s. + : Tears in Heaven a aussi une résonance particulière pour moi, en ce moment. Cette pièce a été composée dans la douleur par Clapton après que son fils de 4 ans soit mort, tombé du balcon de son appartement situé au 53e étage à New York. Il est resté comme un fantôme, prostré pendant des mois après la mort de son fils. Ce billet est aussi écrit alors que je ressens une intense douleur à la poitrine, qui fait terriblement mal. Je ne dis pas que j’ai vécu ce que Clapton a vécu. Mais la douleur ne se mesure pas et surtout ne se compare pas.

 

 

Publié par

ÉP Champagne

Humain de 51 ans. Né sous le nom d’Éric-Pierre Champagne, un 15 avril 1967. Parfaitement imparfait. Se pose beaucoup de questions et n’a pas toujours les réponses. Se demande justement où s’en va homo sapiens… Toujours dans le sens de l’évolution? Et quelle évolution? Actuellement en dépression et fait de « fucking » petits pas pour s’en sortir. Écrire et composer de la musique sont les deux choses qui me font le plus grand bien dans ces moments difficiles. En plus de faire du jogging. Sauf que je ne peux pas courir plusieurs fois par jour. Écrire et faire de la musique, si. Quand je ne suis pas en arrêt de travail, je suis journaliste. Mais aussi plein d’autres choses. Père de deux adultes, propriétaire d’un gros toutou et d’un chat, amant de la nature, de la musique, du jardinage, des randonnées en montagne, des balades en vélo, de milk shake préparés exclusivement à la laiterie La Pinte et amoureux de la vie, quand elle ne me tombe pas dessus, comme le ciel chez les Gaulois. Je ne suis pas à une contradiction près, j’ai quelques bibittes dans ma tête et autres blessures de l’âme, comme la majorité des habitants de cette planète. Mais dont la grande majorité, justement, ne veut tout simplement pas l’avouer. Préoccupé par l’avenir de la planète, mais surtout de l’avenir d’homo sapiens et celui des relations humaines. Parce que c’est ce qu’on est, après tout, des animaux sociaux. Encore un brin naïf, malgré plusieurs poils de barbe blancs et quelques cheveux aussi. Toujours envie de changer le monde, mais j’ai appris à la dure que les sauveurs n’existent pas. On fait juste notre petite contribution, pis c’est ben correct comme ça. Dans un premier temps, vous allez retrouver sur Homo sapiens mes textes, plutôt personnels, et mes compositions musicales, qui ne passeront pas à CKOI. Et j’en suis fort aise. Plus tard, pourquoi pas, on y retrouvera aussi des histoires qui font du bien. Des histoires d’humanité. Des histoires de héros ordinaires. De chevalier Jedi qui restent du côté lumineux de la Force et qui font le bien à petite échelle. Pour se rappeler qu’homo sapiens existe encore et que son avenir n’est pas nécessairement celui qu’on voit venir. Parce qu’être naïf, du moins un peu, me semble qu’on a encore besoin de ça, non?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s