La psychiatrie, parent pauvre

J’ai dit que je n’écrirais plus sur ma dépression.

Tout été dit.

Voici ce que j’avais à dire sur le sujet :

https://epchampagne.com/2018/11/09/tourner-la-page/

Mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas d’autres choses à dire.

Je viens de tomber sur cette lettre publiée dans le journal Le Soleil.

https://www.lesoleil.com/opinions/la-psychiatrie-parent-pauvre-de-la-medecine-95a137ab4e3d47bea6a44664c5319c6f?fbclid=IwAR1eZGzqu67MIde81-B-mUfdKwmLaR0MSsFqaZ6uRDzvZiigW3diMILrvzc

Il n’y a rien de bien nouveau là-dedans. Et c’est ça qui est choquant.

Ça fait des années qu’on dit ça que la psychiatrie est le parent pauvre de la médecine.

Je vais radoter là, mais je sens que c’est important.

D’ici 2020, l’Organisation mondiale de la santé prévoit que la dépression sera la deuxième cause d’invalidité dans le monde.

Je dis ça de même. C’est un léger détail, j’imagine.

Pis y a pas que la dépression. Encore là, je ne vais pas vous les énumérer, vous les connaissez déjà.

Juste rappeler que les troubles reliés à l’anxiété explosent carrément. Surtout chez les jeunes filles

Des sociologues tous meilleurs que moi, plus intelligents et plus savants ont probablement d’excellentes théories pour expliquer tout cela.

Je vous donne la mienne, ma théorie à cinq cennes :

D’abord, on vit dans une société d’hypocrites.

Oui, vous avez bien lu.

Je l’ai écrit assez souvent, je vais m’assumer.

On vit dans la société de la dictature du bonheur.

Donc, tout ce qui entre en contradiction avec ça, ben on ne veut pas vraiment en entendre parler.

Bien sûr, on sait que ça existe tout ça, la dépression, les troubles d’anxiété, la souffrance. Mais on ne veut pas trop se faire écoeurer avec ça.

Tsé, on a la pelouse à tondre, le cours de la piano de la petite, la game de hockey du plus grand, les feuilles à ramasser pis le souper avec les beaux-parents à préparer.

Alors, t’as cinq minutes pour me raconter tes malheurs, après ça, j’ai vraiment une journée full occupée. Pis j’ai eu une semaine de fou au bureau…

Je corrige le tir, on ne vit pas dans la société de la dictature du bonheur, mais dans la société de la dictature de l’apparence du bonheur.

Parce que souvent, les gens qui n’ont pas le temps d’écouter vos malheurs ou vos souffrances sont aussi malheureux, parfois, c’est pire.

Tsé, le miroir qui est supposé dire que c’est toi la plus belle (ou le plus beau), ben des fois, il te montre autre chose. Pis ça ne te fait plaisir. Et ça te dérange.

‘C’est à ce moment que ton chum te crie que vous allez être en retard pour le cours de piano de la petite. Oups, désolé, on se reparle la semaine prochaine…

///

Mon autre explication à cinq cennes, c’est qu’il y a moins d’argent à faire en psychiatrie.

Bien sûr, il y a eu toutes sortes de molécules mises au point par les compagnies pharmaceutiques contre la dépression, l’anxiété et plein d’autres affaires

Le hic, c’est que ça prend plus que des pilules. Je le savais déjà, mais c’est un autre leçon de ma dépression. Tsé les petits pas, les fucking petits pas. Le temps, une heure à la fois, un jour à la fois.

Ben, ça ne peut pas être breveté, le temps, les petits pas. Pas d’argent à faire avec ça.

Quand c’est moins payant, c’est moins tentant d’investir là-dedans.

Tsé, des affaires qui prennent du temps. Tu avances et tu recules. Une journée tu va pas pire, mais le lendemain, c’est la fin du monde. C’est long pis ça coûte cher. Pis le résultat est même pas garanti.

C’est fatiguant ça…

Pas grave, c’est homo sapiens qui ramasse la note…

Photo : tsé des petits pas, ça fait des millions d’annés qu’on fait ça, homo sapiens, y a pas une crisse de cenne à faire avec ça. Mais c’est ça pareil qui a fait avancer l’espèce humaine, je dis ça de même…

 

 

Publié par

ÉP Champagne

Humain de 51 ans. Né sous le nom d’Éric-Pierre Champagne, un 15 avril 1967. Parfaitement imparfait. Se pose beaucoup de questions et n’a pas toujours les réponses. Se demande justement où s’en va homo sapiens… Toujours dans le sens de l’évolution? Et quelle évolution? Actuellement en dépression et fait de « fucking » petits pas pour s’en sortir. Écrire et composer de la musique sont les deux choses qui me font le plus grand bien dans ces moments difficiles. En plus de faire du jogging. Sauf que je ne peux pas courir plusieurs fois par jour. Écrire et faire de la musique, si. Quand je ne suis pas en arrêt de travail, je suis journaliste. Mais aussi plein d’autres choses. Père de deux adultes, propriétaire d’un gros toutou et d’un chat, amant de la nature, de la musique, du jardinage, des randonnées en montagne, des balades en vélo, de milk shake préparés exclusivement à la laiterie La Pinte et amoureux de la vie, quand elle ne me tombe pas dessus, comme le ciel chez les Gaulois. Je ne suis pas à une contradiction près, j’ai quelques bibittes dans ma tête et autres blessures de l’âme, comme la majorité des habitants de cette planète. Mais dont la grande majorité, justement, ne veut tout simplement pas l’avouer. Préoccupé par l’avenir de la planète, mais surtout de l’avenir d’homo sapiens et celui des relations humaines. Parce que c’est ce qu’on est, après tout, des animaux sociaux. Encore un brin naïf, malgré plusieurs poils de barbe blancs et quelques cheveux aussi. Toujours envie de changer le monde, mais j’ai appris à la dure que les sauveurs n’existent pas. On fait juste notre petite contribution, pis c’est ben correct comme ça. Dans un premier temps, vous allez retrouver sur Homo sapiens mes textes, plutôt personnels, et mes compositions musicales, qui ne passeront pas à CKOI. Et j’en suis fort aise. Plus tard, pourquoi pas, on y retrouvera aussi des histoires qui font du bien. Des histoires d’humanité. Des histoires de héros ordinaires. De chevalier Jedi qui restent du côté lumineux de la Force et qui font le bien à petite échelle. Pour se rappeler qu’homo sapiens existe encore et que son avenir n’est pas nécessairement celui qu’on voit venir. Parce qu’être naïf, du moins un peu, me semble qu’on a encore besoin de ça, non?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s